Conseils

Précautions à prendre pour les massages pendant la grossesse

La grossesse est une période de grands changements pour les femmes, impliquant à la fois le corps et l’esprit. Pendant cette période, en effet, de nombreux changements se produisent sur le plan physique, qui peuvent donner lieu à un certain inconfort ou à des troubles tels qu’une raideur des épaules et du dos, une sensation de tension, un gonflement ou un sentiment d’enflure dans les jambes. Vous pouvez toujours utiliser des techniques de massage spécifiques à la grossesse énumérées sur Pages Médicales si elles sont effectuées par un professionnel. Voyons donc les précautions à prendre pour les massages pendant la grossesse

Attendre la fin du premier trimestre de gestation

Il est préférable d’attendre cette période la plus délicate en ce qui concerne la grossesse. Il n’existe pas de véritables études qui excluent cette pratique, mais la première phase est également la plus sensible et, à ce stade. Vous avez tendance à exclure toute procédure ou conduite dont les effets ne peuvent être mesurés.

Les massages peuvent être effectués après ce moment, pendant tous les mois restants, sauf dans les cas où il existe des conditions particulières pour une grossesse à risque, comme une menace de fausse couche ou une naissance prématurée.

Environnement à meilleures conditions

La séance doit se dérouler dans un environnement où tous les sens sont sollicités, car il est très important que la femme obtienne un confort total de cette procédure. L’environnement doit être spacieux, avec une température adéquate, un environnement chauffé ou conditionné, un éclairage doux et, en arrière-plan, une musique relaxante pour compléter l’atmosphère.

Douceur et délicatesse

Il est préférable d’opter pour les techniques douces, avec des manœuvres délicates. Sur le ventre, en particulier, seuls de légers effleurements seront autorisés, pour éviter d’éventuelles contractions utérines. L’utérus a dans son épaisseur une couche musculaire, qui pourrait se contracter si elle est stimulée. Des massages drainants, anti-stress, relaxants sont recommandés, ainsi que des massages qui favorisent un moment de détente et d’union intérieure avec votre bébé.

Enfin, n’oubliez pas que lors de certaines activités qui vous font du bien, comme rire, manger du chocolat ou serrer un ami dans ses bras, ou pendant une activité physique, notre corps produit des substances spéciales appelées « endorphines ».

Les endorphines sont des substances chimiques qui procurent du plaisir, améliorent l’humeur, ont un effet analgésique, similaire à celui de la morphine. Le massage est aussi un bon moyen de produire ces substances appelées « plaisir », qui atteindront aussi l’enfant… qui participera, au moins indirectement, au massage. Lors du massage, il est également conseillé de garder la position sur le dos et, vers le troisième trimestre, de préférer la position sur les hanches.

Attention aux mauvais produits 

Enfin, attention aux produits cosmétiques et aux produits pouvant être utilisés pour l’exécution, qui doivent être exempts de substances de dérivation chimique et autorisés pendant la grossesse.

Il est préférable de se rendre uniquement et exclusivement dans des instituts de beauté ou de bien-être déjà connus, et de demander au préalable un entretien informatif avec l’opérateur, au cours duquel vous pourrez vous renseigner sur sa formation et savoir s’il traite habituellement des femmes enceintes.